Semaine des mathématiques

Semaine des maths édition 2016: L'AFFAIRE 3.14

Par VALERIE BERNARD, publié le vendredi 18 mars 2016 11:49 - Mis à jour le mardi 5 avril 2016 16:45

A priori, l’équation maths / français ne peut être posée : absurde. A priori, le théâtre et la physique ne sont pas miscibles. A priori, rien n’est plus éloigné de la poésie que les mathématiques. A priori, chercher « x » ne fait rire personne. Et pourtant ...

 

Ce sont précisément ces a priori que la Compagnie « L’Île Logique » entend non seulement interroger mais encore démonter dans sa pièce intitulée L’Affaire 3.14 présentée aux élèves du lycée le lundi 14 mars 2016. Une gageure ? Non, mais une performance.

Devant les classes de 1ère S4 et de Terminale S1 se déploie un monde totalitaire, obscurantiste : M. Pi, le bien nommé, est jeté en prison pour ses idées subversives en mathématiques. L’interrogatoire musclé révèle qu’il a des complices de la pire espèce : Aristote, Galilée, Newton et Einstein. Désespéré, M. Pi tente alors de convaincre et de persuader ses deux geôliers que les sciences sont un espace de doute et de liberté car elles ne cessent d’interroger le caractère relatif de nos axiomes et de nos dogmes.

Cette pièce de théâtre ne se contente donc pas de juxtaposer différents savoirs scientifiques : elle les met habilement et avec humour en perspective avec la philosophie humaniste des Lumières.

En sortant de ce spectacle, on est intimement convaincu qu’il y a autant de poésie et de science dans une équation d’Albert Einstein (e = mc2) ou d'un astrophysicien que dans une strophe de William Blake : « Voir un monde dans un grain de sable / Et le Paradis dans une fleur sauvage / Tenir l’infini dans le creux de sa main / Et l’éternité dans une heure » (Auguries of Innocence). CQFD …

 

 

 

 

 

Vidéo (presque) entière du spectacle :

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe