Bienvenue au lycée Edouard Herriot

Les dernières actualités du Lycée

Conférence internationale sur la COP 21 avec Mr Radoslav Dimitrov le jeudi 19 mai à 18 heures

Par DANY DUSSENNE le 23 mai 2016 à 08:53

Au lycée Edouard Herriot aura lieu la conférence internationale "COP 21, et après ?", le jeudi 19 mai à 18 heures

Après avoir entendu des conférenciers sur : les plantes comme vecteur de modification climatique, la vision d'un climatologue, le regard d'un technicien sur les énergies, les conséquences des modifications climatiques sur les océans, la dernière conférence aura un regard diplomatique.

 

 

"Les accords de Paris, le Dessous des cartes"

Mr Radoslav Dimitrov, chercheur canadien, ayant fait partie de la délégation bulgare à la COP 21, intervenant à Science Po Grenoble, abordera la dimension diplomatique de la COP 21 et apportera son regard 6 mois après.

Radoslav Dimitrov

Associate Professor & European Union Delegate to the UN Climate Change Negotiations

Ph.D., University of Minnesota

QUAND LES JEUNES PASSENT DU REVE A LA REALITE

Par PATRICIA BOURGAULT le 19 mai 2016 à 09:33

‘Il n’y a que deux conduites dans la vie : ou on la rêve ou on l’accomplit.’

René Char

Le rêve est une expression de la pensée qui donne envie de faire des projets. Quelques jeunes du lycée Herriot ont déjà dépassé le stade du rêve et commencent à concrétiser leurs projets.

Ainsi alors qu’Emiline Rioux (élève de terminale) passait son année scolaire en Allemagne, sa famille a accueilli une jeune péruvienne, Maria-José Guttierez dans le cadre d’un Youth Exchange Program organisé par le Rotary-Club. Parlant seulement quelques mots de français à son arrivée, elle maîtrise parfaitement la langue après 10 mois de séjour et d’adaptation à la culture et au mode de vie français. Pour la classe dans laquelle elle s’est parfaitement intégrée et les jeunes qu’elle a côtoyés, ce fut un enrichissement mutuel d’une valeur inestimable. Se destinant à des études de communication à son arrivée en France, son expérience et l’enseignement qu’elle a suivi l’ont convaincue de se diriger vers le management à son retour au Pérou.

Pendant ce temps, deux élèves passaient, elles aussi, du rêve au projet et bientôt à la réalité. Elles ont été sélectionnées par le Rotary-Club du Pays Voironnais après de nombreux entretiens afin de s’assurer de leur motivation pour partir à l’étranger pendant une année scolaire. Grâce à ce programme qui permet chaque année à des jeunes de partir à l’étranger plusieurs mois en immersion dans des familles d’accueil, Anaïs Gautronneau, actuellement en classe de seconde s’envolera en juillet pour un an pour le Japon et Auriane Cahaignon, actuellement en classe de première pour les Philippines. Comme le dit si justement Elisabeth Gout, responsable des programmes Youth Exchange au Rotary-Club, ‘elles vont totalement changer de mode de vie et se découvrir elles-mêmes. Elles partent adolescentes mais reviendront adultes.’ L’année scolaire prochaine, le lycée accueillera en échange deux jeunes du Chili et des Etats-Unis.

Pour ceux qui ne se sentent pas prêts à partir si longtemps, le Rotary-Club propose des échanges d’été et met en contact des familles dont les jeunes sont désireux de découvrir une autre culture. Ainsi Samuel Figuet (en classe de seconde) et Mathilde Esprit (en classe de première) accueillent actuellement deux jeunes indiens qui sont en vacances d’été en mai dans leur pays. Les deux jeunes indiens sont intégrés dans la classe de l’élève qui les accueille ce qui leur permet de découvrir le système scolaire français. Les français partiront en Inde en juillet et seront aussi intégrés dans l’établissement scolaire indien. Mathilde avait déjà l’an passé participé à un Summer Camp dans le cadre d’un programme rotarien ce qui lui avait permis de passer deux semaines en Angleterre avec une vingtaine d’autres jeunes de différents pays autour d’un thème commun et d’en garder de merveilleux souvenirs. Même si ces échanges ne sont pas à proprement parler ‘linguistiques’, ils favorisent les échanges dans une langue autre que la langue maternelle.

A chaque fois, les jeunes participant à ces échanges sont les ambassadeurs de leur pays. Ils sont invités par le        Rotary-Club local à témoigner de leur expérience. Avant leur départ, le Rotary-Club leur donne le fanion du club qu’ils remettront au club dans lequel ils seront accueillis.

De courte ou de longue durée, ces échanges ont pour but de favoriser la tolérance et l’ouverture d’esprit par la connaissance de l’autre et ainsi de favoriser la paix, objectifs essentiels en ces jours agités.

Voyage à Paris des Historiens des Arts 2016

Par ANNE-ISABELLE JALLAT le 12 mai 2016 à 09:31

Les 28, 29 et 30 avril derniers, les élèves des options Patrimoine (secondes) et Histoire des Arts (premières et terminales) se sont rendus à Paris pour voir in situ les œuvres qu'ils ont découvertes et travaillées en classe pendant l'année. Ils se sont répartis en trois groupes et ont arpenté la capitale en fonction de leur programme scolaire.

Les secondes, accompagnés par Mesdames Masson et Goublet, ont assisté à des conférences au château de Versailles, au musée des Arts décoratifs et au Louvre où ils ont confronté leurs connaissances concernant les siècles entre l'Antiquité et la Renaissance.

Les premières, sous la houlette de M. Bourgeat, ont exploré le Paris haussmannien, découvert l'art de la sculpture au musée Rodin, et se sont initiés à la muséographie au musée d'Orsay.

Les terminales, chapeautés par Mme Jallat, se sont intéressés à la notion de Beau au musée des Arts Premiers, ont exploré les arts de l'Islam au Louvre (sans oublier de rendre une petite visite aux sculptures de Michel-Ange), et ont pu admirer les objets du quotidien Art Nouveau au musée des Arts Décoratifs.

Tout le monde s'est retrouvé le premier soir à la Philharmonie de Paris où un concert magistral nous attendait : le Stabat Mater de Dvorak. Comment ne pas apprécier l'orchestre, les choeurs et les solistes dans cette salle exceptionnelle pour l'acoustique comme pour la conception ? Et le second soir, une comédie dans un théâtre à l'italienne nous a rendus complices d'« Arsène Lupin ».

Notre séjour s'est clôturé avec la traditionnelle photo de groupe devant la Tour Eiffel illuminée. Et une longue nuit dans le bus nous attendait avant de retrouver nos habitudes voironnaises.

 

Merci à Madame Déprez de nous avoir préparé un si beau voyage. Rendez-vous l'année prochaine !

Un accueil chaleureux en glaciologie

Par DENIS MICHEL le 11 mai 2016 à 14:57

Lundi 2 mai, 52 étudiants de première S étaient accueillis par le LGGE (Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'Environnement) sur le campus de l'UGA (Université Grenoble Alpes).

 

Grâce à un autobus affrété par l'université, ces lycéens ont pu ainsi participer au deuxième volet du projet « 100 parrains, 100 classes » ; rappelons que le premier volet s'est déroulé, au lycée, sous la forme d'une séance de travaux pratiques organisée avec Cédric Lachaud, doctorant en géosciences.

Cédric nous attendait donc dans le salon d'accueil du LGGE pour une présentation des quatre ateliers auxquels les jeunes géologues en herbe allaient participer grâce à une rotation de quatre équipes.

 

 

 

Les thèmes furent assez variés pour donner une bonne idée du domaine de recherche du laboratoire :

 

- Recherche fondamentale et cascades de glace (Olivier Passalacqua, doctorant),

- Carottages de glace, aspects techniques (Bruno Jourdain, Conseil National des Astronomes et Physiciens),

- Analyse d'atmosphères anciennes grâce à des bulles d'air emprisonnées dans la glace (Grégory Teste, Centre National de la Recherche Scientifique),

- Étude de la glace en chambre froide (-15°C…) : modélisation d'une faille circulaire ; carotte de Vostok (enregistrement climatique sur les derniers 400 000 ans, Antarctique) (Cédric Lachaud, doctorant). Les lycéens ont été impressionnés lorsque Cédric a sorti délicatement, d'une grande caisse isotherme, la fameuse carotte de glace de Vostok, citée dans tous les manuels de SVT.

 

Le temps du retour est arrivé trop vite et chacun serait resté encore pour échanger avec ces jeunes géologues qui n'ont pas compté leur temps et ont su montrer leur enthousiasme dans leur métier de chercheur.

Les lycéens sont en train de rédiger un journal scientifique résumant l'essentiel du projet.

 


Modifier le commentaire 

par admin edouard-herriot-voiron le 04 mars 2015 à 10:22

haut de page